Consignes de l’autocueillette

Nous considérons qu’offrir un produit de qualité est un privilège. Cueillir les fraises l’est tout autant. Beaucoup d’heures de travail se trouvent dans ces champs. Beaucoup de temps à préparer le terrain, planter, sarcler, arroser, abriter avec de la paille est consacré du début mai à la fin novembre.

Par respect pour les agriculteurs et les autres cueilleurs certaines consignes doivent être observées.

R

Une rangée est assignée pour chaque cueilleur. Respecter ce que le producteur vous demande. Sauter d’une rangée à l’autre comme le ferait un chevreuil, nuit à tout le monde. Des fraises seront laissées sur le champ et pourriront. Suivra une perte et pour le producteur et pour les cueilleurs.

R

Ne prendre que les grosses fraises, et laisser les moyennes et les petites qui sont mûres, n’est pas admissible. Si tout le monde faisait cela, le champ fermerait vite puisque une fraise mûre non-ramassée peut pourrir et contaminer les autres. Ce qui ne rend de service à personne.

R

Le stationnement se fait perpendiculaire au champ. Développer sa conscience sociale fait partie de l’autocueillette. Je ne prends pas toute la place en me stationnement de façon incorrecte.

R

Paniers de cartons

Remplir le panier pour qu’il déborde, briser la ganse pour en mettre davantage, prendre une boîte de carton et mettre deux paniers dedans et remplir les paniers, est strictement interdit. Les ganses de panier sont faites pour être tenues dans chaque main. Vous passez outre ces consignes? Pas de problème! Cependant, sachez qu’à l’accueil, on vous chargera 2,00 $ de plus par panier.

R

Paniers de bois

Les paniers de bois ne sont pas autorisés.

R

Lire les affiches en arrivant au champ pour le contenu de votre panier.